Cathédrale
Vers la ruche horizontale du futur !

L’inventeur de la ruche Cathédrale, Corwin Bell, la présente comme la prochaine évolution des ruches horizontales à barres – Ruche Kényane ou TBH (Top Bar Hive). C’est en faisant des propositions d’espaces aux colonies et en observant leurs réponses que cette ruche est née.

« Nous avons écouté les abeilles et les abeilles ont été entendues, c’est peut-être pourquoi elles semblent si saines et heureuses dans les ruches Cathédrale ! »

Ruche horizontale

L’apiculture horizontale n’est pas nouvelle, on la retrouve déjà dans la Grèce antique, il y a plus de 2000 ans. Les première ruches à cadres ont aussi un développement horizontal avec les ruches de Georges de Layens. Les « Layens » ont toujours des adeptes en Espagne ou aux États-Unis.

Dans les années 1970, les ruches horizontales sont remises au goût du jour, d’abord pour une apiculture africaine (Kenya), puis de nombreux amateurs les adoptent.

Elles ont de nombreux avantages :

  • Modulable, elle s’adapte facilement à la taille de la colonie
  • Les abeilles bâtissent avec leur propre cire
  • Les abeilles ont accès à l’ensemble de la ruche (pas de coins derrières les cadres où se cachent les parasites)
  • Visite non intrusive, la ruche s’ouvre progressivement par un côté sans arrachement du toit de la maison
  • Prélèvement du miel contrôlé, par petite quantité, barre par barre
  • Confort de l’apiculteur, ruche sur pied… merci pour mon dos !
  • Qualité du miel extrait par écoulement ou pressage
  • Miel dégusté au rayon sur cire naturelle
  • Observation facile pour apiculture au plus proche de la colonie
  • … vous l’avez compris, on est FAN !

Mais la version « Kényane » ne nous satisfaisait pas totalement.

Quelque points nous gênaient !

  • la ventilation
  • la faible hauteur des brèches surtout dans nos climats
    • trop faible pour laisser assez de place aux réserves au dessus du couvain en période froide
    • en les agrandissant, elles devenaient trop fragiles pendant les périodes chaudes
  • les angles fermés des côtés qui sont souvent mal ventilés donc source d’insalubrité
  • la circulation des abeilles de rayon en rayon au travers des grandes brèches
La réponse à toutes nos questions, nous l’avons trouvée avec la ruche Cathédrale

Spécificités de la ruche Cathédrale

Barres supérieures hexagonales à trois cotés

  • une très grande surface d’accroche du rayon
  • une belle hauteur de brèche
  • pas de pied de cire supplémentaire pour soutenir le grand rayon
  • une rayon portant jusqu’à 4 ou 5 kg de miel
  • une brèche de cire hexagonale du plus bel effet !

Passage inter-cadre, ce que nous nommerons « Super Autoroute »

  • les barres sont pensées pour améliorer l’efficacité, la santé et la capacité d’hivernage des colonies

Ventilation modulable par les abeilles

  • les abeilles gèrent elles-mêmes l’astucieux système de ventilation dans la ruche

Climatisation

  • un toit rafraichissant l’été et isolant l’hiver

Le plaisir de l’apiculteur

  • visites simplifiées
  • pas d’enfumages, pas de stress pour les colonies
  • et bien sûr tous les avantages des ruches horizontales ou ruches Kényanes – TBH
L’association 1001 ABEILLES vous propose la traduction en Français et en centimètre des plans originaux au prix de 30 €

Promis nous vous ferons une vidéo plus « claire » au printemps !