Description du projet

Bois et bois mort

Vous ne vous en doutez peut-être pas mais le bois et le bois mort dans votre jardin ont une grande utilité pour de nombreuses espèces notamment pour certains insectes pollinisateurs. Vieilles souches, branches au sol, tas de bois, sont autant d’endroits qu’ils convoitent pour s’y réfugier, se nourrir ou encore pondre.

Le bois mort accueille de nombreux syrphes dont les larves se nourrissent de matière en décomposition, ainsi que des abeilles sauvages qui y creusent leur nid ou exploitent les galeries laissées par les autres insectes.

Du bois utile pour la nidification et le développement des larves

Certaines espèces se servent du bois pour venir pondre leurs œufs. Les espèces dites rubicoles, comme les Hylaeus par exemple, font leurs nids dans des tiges à moelle (ronce, rosier, framboisier, sureau, fusain, buddléia, chardon). D’autres, plus nombreuses, nidifient dans des trous (ex : Osmies – Osmia sp.), dans du bois mort (Xylocopes – Xylocopa sp.) ou dans des cavités d’arbres (ex : Abeille mellifère – Apis mellifera ; certains bourdons – Bombus sp.). La plupart des espèces choisissent des microhabitats chauffés par le soleil. Une fois installés, les œufs vont donner naissance à des larves qui se développeront avec le temps dans ces cavités.

Une source de nourriture

Le bois mort et la matière en décomposition qui s’y trouve peuvent s’avérer aussi être de véritable garde-manger pour les larves des insectes pollinisateurs qui s’y développent. Ainsi les larves de Cétoine dorée (Cetonia aurata) ou de Volucelle enflée (Volucella inflata) trouveront à la fois le gîte et le couvert dans ces arbres. Xylota segnis est une espèce qui se satisfait de tous types de bois mort et qu’on rencontre facilement dans les jardins. Plus exigeantes, les larves deCriorhina (Criorhina sp.) vivent dans des racines pourries des arbres vivants ou dans les cavités basses des troncs d’arbres.

Le syrphe Xylota segnis sur du bois mort.

Quel aménagement faire dans mon jardin ?

Pour les insectes qui établissent leur nid à l’intérieur des tiges creuses des plantes, vous pouvez créer des petits fagots de bois avec des branches de bambou, de renouée du japon, de roseau, ou encore des tiges de certaines ombellifères comme le fenouil.

Pour les insectes qui nidifient dans les tiges à moelle vous pouvez planter dans votre jardin, si vous avez de la place, des rosiers, des framboisiers, du sureau, du fusain et laisser s’exprimer les chardons. Si votre jardin est trop petit, pas d’inquiétude, vous pouvez créer de petits nichoirs en rassemblant des morceaux de tiges de ces espèces sous forme de fagots.

Pour les insectes qui vivent dans le bois, ne vous débarrassez pas de votre bois mort. Vieilles souches, troncs morts sur pied, branches au sol, tas de bois… tout ceci peut être un habitat potentiel pour eux !